28 & 29 juin 2014, Cyclo-camping Betz -> Attichy

Première randonnée cyclo-camping    

RDV ce samedi 9 h à Betz en direction de Pierrefonds puis d'Attichy.

Départ à l'heure dite pour Elisa, Matéo et Thibaut accompagnés par Sébastien, Jean Michel et bien sur, en tandem avec Annie, Jacques, l'initiateur de ce WE. Aussi discrètement que possible, je suis en voiture avec la remorque "au cas où" et retrouve la joyeuse troupe très vite dans le vif du sujet à la sortie d'Antilly sur la petite route vers Cuvergnon : tout à gauche... Chacun à son rythme, en bavardant même, on parvient en haut, pour retrouver plaines et vallons plus raisonnables jusqu'à Ivors. A la faveur d'un arrêt, dans un champ, les bonds de deux chevreuils bien cachés dans les blés attirent notre attention, ils rejoignent la forêt, sécurité oblige... Les quelques gouttes n'empêchent pas de reprendre le rythme, mais très vite, il est nécessaire de "bâcher" dans la forêt avant de traverser la N2, la pluie redouble mais le sourire reste sur les lèvres, le moral n'est pas atteint !

A la sortie de Vaumoise, nous longeons la vallée de l'automne et ses peupleraies, un nouvel arrêt avec cette fois, quelques gâteaux et confiseries il faut penser au carburant. Nous admirons le paysage environnant.

Après Pondron, une autre vallée vers Bonneuil en Valois mais la petite route à gauche dans Buy  s'élève vite et bien fort, il faut monter avec humilité comme dirait Pierre, regroupement à Grimancourt, en même temps, la pluie se calme un peu et permet de rouler plus à l'aise au milieu des champs jusqu'à l'orée de la forêt de Compiègne et rejoindre ainsi Florence, Lalie et Timoté près du camping car qui nous attendent à l'entrée de ce magnifique village de Saint Jean aux bois pour un arrêt pique nique plus que confortable, tables et bancs sortis des soutes, alors que chacun s'emploie à retrouver son sac de vivre dans la voiture...

Pierrefonds est rejoint par la piste cyclable qui serpente dans la forêt, plus ou moins large au milieu de fougères ou des Hêtres elle permet aussi à Jacques après collecte de différents feuillages de tester les connaissances en donnant trucs et astuces ; toutes les occasions d’apprendre sont bonnes. Arrêt au parking et visite des contreforts du château, le temps qui s'assombrit n'incite pas à la visite pourtant  prévue ; il faut penser à l'installation des tentes à l’arrivée, la route jusqu'à Attichy compte encore quelque dénivelée, d'autant qu'avant de repartir, les imperméables s'imposent à nouveau.

L'accueil au camping est très agréable, des cygnes et des canards, nous sommes au bord de la pièce d'eau, de l'eau il y en a, la pluie nous accompagne pour monter les tentes. Constance et sa famille, Clara, la sœur de Thibaut et ses parents nous ont rejoints pour le diner, un barbecue dans une ambiance fort agréable, salades et desserts maisons, installés sous le haut-vent pendant une belle accalmie, Lalie et Clara ont entrepris Jean Michel et mettent ses fiches à jour à propos de fées et sorcières anciennes et plus récentes.

La soirée avance, il est temps d'aller dormir, pour certains une grande première sous la tente accompagnés en plus par la pluie qui tambourine toute la nuit sur les toiles et c'est bien mouillées que nous les plions dimanche avant de repartir.


Petit déjeuner copieux avalé avant d'enfourcher les vélos, le groupe au complet, Constance et son papa, Jean Michel a pris la voiture, je compte rouler jusque Saint Jean aux bois.

Initialement prévu identique à celui de l'aller, le parcours débute par la piste cyclable toute récente le long de la voie ferrée qui nous fait rejoindre Trosly-Breuil puis une petite route dans la foret vers le Mont Collet nous amène au dessus de Pierrefonds, nous découvrons en descendant une autre vue du château. Après la théorie faite en roulant, en réponse à la demande, nos jeunes découvrent la pratique et vont pointer, tout heureux, à l'office du tourisme leurs premières cartes BCN, BPF... Au retour, on monte ce qu'on a descendu mais surtout, on se rend compte que les montées n'étaient pas simples puisque les descentes sont rapides, attention, la route peut glisser ! Les imperméables sont mis et enlevés au gré des nuages et plus on avance, moins le ciel est clair.

Après ces 50 km réalisés encore aujourd'hui, chacun savoure sa victoire, Matéo faisant souvent "course en tête" Thibaut s'essayant à une ou même "sans les mains", Elisa, toujours appliquée et Constance volontaires, la "breloque" de la FFCT mon premier cyclo-camping dans les mains. Une bien belle randonnée pour clore cette première année d'école, Merci et bravo à Jacques. Une pensée pour Kévin qui surement aurait apprécié de nous accompagner, mais dans quelques jours, nos quatre jeunes se retrouvent pour la semaine internationale à Mur de Bretagne souhaitons leur de belles journées, sous le soleil cette fois.

Martine

ce site a été créé sur www.quomodo.com