Cosnes / Loire 12 & 13 octobre 2013

Les 12 et 13 octobre, nous étions 17 à Cosnes sur Loire, Hervé et Corinne à cause d’une vilaine tendinite récidivante étaient obligés de renoncer.


Nous rejoignons donc une organisation importante, 200 cyclos le samedi sur une boucle fléchée de 69 km contournant Sancerres, les difficultés sont sur la première partie du parcours : sainte Gemme, Subligny, Le Noyer, nous n’échappons pas à la pluie même si elle est de courte durée, il vaut mieux « bâcher », Neuilly en sancerres. Sur un détour parmi ces petites routes de campagne,  émerge de la végétation une belle construction massive du XII, la tour de Vevres :   élément important du patrimoine historique et architectural du Pays-Fort, classée monument historique, la réfection totale de la charpente et de la couverture, la consolidation des murs de refend et les murs extérieurs restaurés donnent à cette Tour un air de jeunesse qui cache sa longue histoire ; des fouilles réalisées lors de travaux récents attestent d’un site historique des plus intéressants de France...


Cyclotouristes, le lieu est bien choisi pour nous accueillir : une dégustation, Sancerre ou Pouilly, blanc ou rouge, selon ses gouts complète un large éventail de 4/4, pain d’épice et autres pates de fruit.


Il faut reprendre la route, Vinon, Saint Bouize et rentrer le long du canal latéral à la Loire, le ciel se charge à nouveau, les nuages reviennent, la majorité d’entre nous n’échappera pas au deuxième épisode pluvieux de la journée, la route est bien droite et n’offre pas de difficulté pour rejoindre les voitures nous y chargeons nos machines et nous filons vers l’hôtel, la douche ; une petite heure pour se préparer et rejoindre le restaurant qui, après des vacances, a rouvert ses portes pour nous, un délicieux et copieux repas nous attend dans une ambiance très familiale.


Ce dimanche matin, les conditions météo annoncées sont bien vérifiées : 2° sous un épais brouillard, les lumignons et ou les gilets jaunes s’imposent. Le groupe se scinde sur deux parcours en fonction de l’état de chacun 49 ou 70 km : l’organisation impose un retour pour 13 h… mais tous, par l’éloignement de la circulation centrale, nous aurons pour un moment l’onglée, les déclivités se chargeant de réchauffer mains et pieds. Le départ identique à celui d’hier nous conduit dans les vignes et les petites routes des vendangeurs, certains sont à l’ouvrage, nous entendons leurs engins mécaniques, le brouillard ne nous permet pas de profiter des paysages mais les charmants villages fleuris des récoltants que nous traversons nous ravissent. Bien sur, ceux qui ont une carte auront pu constater en plus de par leur jambes, les quelques « chevrons » rencontrés, ne dit-on pas le « piton de Sancerre » et pour pimenter l’affaire, la cave, la mignonne qui nous accueille cette fois est en contre bas…


Après cette pause arrosée ou non avec des boissons chaudes ou fraiches, le point de vue qui n’a que le nom ce matin impose de « mettre petit »…


Il faut attendre de descendre un peu sous la brume pour découvrir les vignes, l’ancien pont de la voie ferrée, et celui que nous prendrons pour rejoindre l’autre rive de la Loire sous un soleil bien timide. Les plus courageux rejoindront Pouilly sur Loire, les autres, par de petites routes forestières rejoindront directement Cosnes par la vallée du Nohain.


Comme souvent, on pouvait deviner les routes par les points colorés se déplaçant dans la nature sur les trois parcours routiers proposés, 2 parcours de marche 14 et 24 km pour le VTT trois parcours 24, 44 et 64. au total environs 1 000 sportifs.


De retour à la permanence, quelques producteurs locaux ont installé boutique : vin, miel, crottin : Chavignol n’est pas loin. La musique et les danses d’un groupe folklorique nous attendent, pour sa participation, le MCT a été récompensé, beau weekend, belle organisation, à renouveler peut être l’an prochain en étant plus nombreux encore…

ce site a été créé sur www.quomodo.com