Port-Bail semaine du 24 mai au 31 mai 2014

Le Cotentin, un pays plat, sans charme, toujours mouillé… ?


Cette semaine de l’Ascension 2014 apporte quelques contredits à ces préjugés et les six circuits proposés nous ont fait découvrir une contrée attachante à bien des égards.


Dans l’intérieur du pays comme sur les bords de mer, les paysages sont variés avec une constante : le vert des prairies cloisonnées de bouchures pare-vent où paissent vaches et chevaux, le vert des marais, le vert des bords de rivières … Bien sûr, il y pleut, mais la température est relativement douce, favorisant la floraison des palmiers et la vigueur des aloès.


Les villages traversés sont fleuris ; le rose, le violet égaient les solides constructions de granite couvertes de lauzes, châteaux médiévaux de Bricquebec ou Saint-Sauveur-le-Vicomte, églises au clocher à embase carrée, maisons anciennes cossues.  La pluie, nous l’avons connue, sur le vélo, à Barfleur, avant Utah Beach et c’est à peu près tout, nous obligeant tout de même à des replis bienvenus dans un bar et  sous un barnum pour consommer nos pique-niques ! Elle a aussi contrarié le départ d’un des circuits, permettant toutefois à chacun de rouler comme il lui plaisait sous le soleil revenu.


Et puis, ce soleil  a illuminé les plages de sable ou de galets, immenses et bordées de dunes, la mer grise, turquoise, baignant de charmants petits ports de plaisance ou laissant derrière elle un espace sauvage et marécageux.


Et le vélo me direz-vous ! Eh bien, tout ce qui précède, il fallait le mériter, et monter, monter, s’arrêter tout-à-coup pour découvrir en cadeau un, sémaphore, une baie secrète, un panorama illimité, et accéder à des sites célèbres comme la Pointe de la Hague, le Nez de Jobourg, le phare de Gateville, le cap de Carteret. Et puis, il fallait de bons freins pour dévaler ces petites routes sinueuses. Bref, un séjour athlétique où chacun a pu trouver du plaisir, à son rythme, tout en bénéficiant des prestations haut de gamme du VVF de Portbail.


Le Cotentin, haut lieu de l’Histoire, nous l’avons aussi rencontré, à Sainte-Mère-Eglise et dans les marais de l’arrière-pays où tant de parachutistes ont atterri et se sont parfois noyés, à Utah Beach, la plus occidentale des cinq plages du Débarquement du 6 juin 1944, à Saint-Sauveur-de-Pierrepont où le cimetière conserve les ruines de l’église bombardée. Drapeaux et monuments du souvenir sont présents dans toute la région et s’apprêtent à accueillir les cérémonies commémoratives le 6 juin 2014.


Un séjour très réussi, avec un groupe fraternel, respectueux de chacun, dans une région méconnue qui nous a révélé ses richesses… Une belle semaine de l’Ascension !


Geneviève, l’accompagnatrice 
ce site a été créé sur www.quomodo.com