Randonnée des sites Clunisiens

Randonnée des sites clunisiens (Cluny de bronze) : « Circuit fondateur »

Ce circuit fait suite aux 3 boucles déjà réalisées en 2014 et 2016 à partir de Cluny (voir les CR sur le site du MCT). Il s’agit, cette année, du « circuit fondateur », en référence à la fondation de l’abbaye de Cluny par l’abbé Bernon en 910, épaulé par une douzaine de moines venant des abbayes de Baume-les-Messieurs et de Gigny.

Notre périple a donc consisté à parcourir les contreforts du Jura entre ces 2 lieux chargés d’histoire avec 120 kilomètres au programme ; compte-tenu de la grande chaleur, nous couperons en deux parties notre randonnée.

En fin d’après-midi de notre jour d’arrivée à Lons-le-Saunier, nous partons pour une boucle nord vers Baume-les-Messieurs. Montée très raide, pour nous lancer sur une voie verte, ex-voie ferrée, dominant Lons-le-Saunier   (ph.1), entrecoupée de nombreux tunnels très frais et à éclairage automatique (ph.2), nous permettant d’accéder sur le plateau. Après la traversée de villages coquets, nous dévalons sur Baume-les-Messieurs par cette route que nous avions escaladée lors du brevet montagnard 2012. Après un aller-retour au fond de la reculée et la vue superbement éclairée de l’abbaye (ph.3), nous revenons à notre lieu de villégiature.

Le lendemain, mercredi 21 juin, après une belle montée régulière pour sortir de la cuvette de Lons-le-Saunier, nous découvrons la corniche dominant la plaine de Bresse s’estompant dans la brume de chaleur à l’est en direction de la Saône. Ceci nous permet d’admirer le château de Rosay (ph.4), le Belvédère de la Croix du Chanelet (ph.5) puis une série de villages perdus agrémentés de fermes isolées d’où s’échappent quelques chèvres capricieuses. Après quelques renseignements fournis par un courageux taillant sa haie – il nous alimentera en eau - ou par un facteur aimable, nous arrivons peu après midi à Gigny. Quelques achats à la supèrette locale nous permettent d’organiser notre pique-nique (ph.6) sur les marches de la majestueuse église (ph.7), dont la façade à l’ombre et le courant d’air émanant de la porte d’entrée ouverte nous procurent un confort inespéré. Après nous être documentés sur l’épopée de L’abbé Bernon, en pleine chaleur, le dos brûlé par le soleil, nous reprenons notre aventure au travers de vallonnements trop partiellement à l’ombre. Dernier pointage à Orgelet où nous apprécions le bistro bienvenu, puis nous terminons notre circuit par une descente sur Lons-le-Saunier abrutie de chaleur.

La soirée nous permet de savourer la journée sur une terrasse ombragée au rythme des flonflons de la fête de la musique.

Cette randonnée permanente apportera 10 points au Challenge de France pour le MCT, en dehors, une nouvelle fois, d’une accumulation de paysages et de lieux découverts pour notre plaisir.

N. et J. Leguay- 24 juin 2017

Photo 1

Capture 1.JPG

Photo 2

Capture 2.JPG

Photo 3

Capture 3.JPG

Photo 4

Capture 4.JPG

Photo 5

Capture 5.JPG

Photo 6

Capture 8.JPG

Photo 7

Capture 6.JPG
ce site a été créé sur www.quomodo.com