TOURS LE CREUSOT


  



Voyage itinérant : Tours – Le-Creusot Du 4 au 10 septembre 2015

Pourquoi ne pas suivre ce voyage au travers de nos points de contrôles journaliers ?


Le 4 septembre : Chenonceau – BCN 37
Après la traversée des vignobles de Montlouis où la vendange est imminente, et le pique-nique  à Saint-Martin-le-Beau, nous avons surpris le « Château des Dames » enjambant le Cher.

Après avoir rejoint la Loire, c’est, du haut de son domaine, la vue sur les fameux jardins de Chaumont. A Candé-sur-Beuvron, à la halte du soir, le jeune chef plein d’avenir de notre hôtel
nous régale.
                                                                            
                                                                        

Le 5 septembre : Chambord – BCN 41
En bord sud de Loire, une suite de petits villages pittoresques nous mène à Blois sous le soleil matinal. Quittant le fleuve, suivant le Cosson par Huisseau, nous faisons le tour des façades du château Chambord.                                                                             
                                     
  
Après le pique-nique à Muides, retour rive nord de la Loire jusqu’à Orléans, notre étape, par Beaugency et son pont majestueux.
 
                
 
Un apéritif surprise chez ma sœur agrémente la soirée.

 

Le 6 septembre : Germigny-des-Prés


En ce dimanche matin ensoleillé, parcours en vélo dans Orléans avec sa cathédrale et son quartier ancien autour de la rue de Bourgogne. Puis, rive sud vers Jargeau et Châteauneuf. Longue halte à Germigny-des-Prés où l’église, vieille de plus de 12 siècles, recèle une coupole aux mosaïques dorées.

Nous pique-niquons à son chevet et repassons le fleuve au sud à Sully. Nous couchons à Briare – BCN 45  (son pont-canal est célèbre).
                                                           


Le 7 septembre : Sancerre – BCN 18


Nous roulons sur le canal latéral à la Loire, non sans une escapade rive droite du fleuve à Bonny, dernière ville du Loiret. Peu après, nous faisons halte au pied de la centrale nucléaire de Belleville, notre 3ème du genre après Saint-Laurent et Dampierre-en-Burly.


Le pique-nique se situe au bord du canal dans le charmant port de Saint-Thibault, d’où nous escaladons la colline de Sancerre, magnifique promontoire sur la Loire.
                                                         


Enfin arrivée à La Charité-sur-Loire, avec la découverte du pont de pierre au pied de l’église Notre Dame.


Le 8 septembre : La Machine – BCN 58


Le jeu de cache-cache avec le canal latéral à la Loire nous conduit au KM 0 de « la Loire à vélo » qui se situe au Guétin, dominant le Bec d’Allier : confluent des 2 rivières. A Gimouille, encore un majestueux pont-canal, enjambant cette fois l’Allier.
                                                                                  

Nous rejoignons la Loire à Fleury pour parvenir à Decize. Mais avant de nous poser à l’hôtel, un aller-retour à La Machine, où le musée de la mine nous rappelle les heures laborieuses pas si lointaines.
                                            


Le 9 septembre : Bourbon-Lancy


Après une nuit passée devant la Marina fluviale de Decize, nous empruntons un bout du canal du Nivernais sur l’EV 6, avant de retrouver la rive nord de la Loire par Charrin et Cronat. Nous flânons dans le beau cœur de ville ancien et préservé de Bourbon-Lancy.


Enfin, reprenant une ancienne voie ferrée, L’EV 6 nous conduit à Digoin.


Le 10 septembre : Paray-le-Monial


A partir de Digoin, une nouvelle voie fluviale nous attend jusqu’au terminus : le canal du Centre.


                                                    


Nous atteignons rapidement Paray-le-Monial dont la basilique est un haut lieu de l’art roman : c’est en effet le modèle réduit de Cluny III quasiment disparu sous la pioche des démolisseurs (rien de nouveau sous le soleil !).
                                 
Un tour de ville nous fait découvrir un autre joyau : l’ancien hôtel de ville.



 Nous longeons ensuite le canal du Centre pour Montceau-les-Mines et Montchanin afin de gagner la gare TGV où s’opère le chargement du fourgon et la séparation.

                                            


Au total, ces quelques 620 kilomètres nous auront permis de compléter la liaison Tours-Vienne(Autriche) de l’EV 6, en traversant un bon nombre de sites et paysages remarquables.


Encore beaucoup de plaisir sur un parcours paisible, sans une goutte d’eau !


A la prochaine fois !


Jacques Leguay


ce site a été créé sur www.quomodo.com