Week-end Limouxin Jacques & Nicolas

Week-end limouxin à deux


Il nous fallait bien terminer la validation du Brevet Cyclo-Montagnard  Français…


Après les Vosges en 2011, le Jura en 2012, les Alpes (Vercors) en 2013, et le Massif central (Cantal) en 2014, quelques impondérables nous avaient empêchés d’aller dans les Pyrénées en 2015 et 2016 ; Ce fut donc pour cette année 2017.


Ne voulant pas faire l’approche voiture la veille de cette épreuve, nous avons roulé 2 jours pour gagner Limoux ; mais afin de joindre l’utile à l’agréable, nous avons soldé quelques sites BCN sur le chemin. Tout d’abord Saint Benoît-du-Sault (36) Saint Benoit-sur-Sault (36)                   Martel (46)

visité à partir de l’A20, surplombant le Portefeuille (!), affluent de l’Anglin. Puis, un peu au sud, autre détour par Martel (46) , déjà admiré en 2006 depuis Collonges-la-Rouge. Après une escale pour la nuit à Montauban, dès le matin du vendredi 7 juillet, nous dérivons vers Grenade-sur-Garonne (31), traversée à l’occasion du VI Bordeaux-Sète de septembre 2014.

Ayant déposé Nicolas à Verdun-sur-Garonne, nous nous sommes retrouvés sous l’imposante halle. Halle Verdun-sur-Garonne    Col d'Al Bosc

Puis, dès notre arrivée à Limoux en fin de matinée, montée plaisante et ensoleillée, agrémentée de petits cols  vers Saint-Hilaire (BCN 11). Là, une abbaye discrète occupe le centre du village.

Après un déjeuner bien de chez nous, visite de ce monument.                                           


Retour vers Limoux par une petite route plombée de chaleur.

Après une nuit passée au lycée Saint Joseph, vidé de ses internes, nous voilà partis pour 2 jours d’aventures.


Le samedi 8, départ très pentu : 910 m de dénivelée après seulement 28 km ! Nous traversons de beaux villages, par exemple Arques et son château, Couiza, avant d’atteindre Rennes-le-Château, haut perché ; ravitaillement bienvenu après un début de fringale pour moi. L’après-midi, traversée de Bugarach, où la fin du monde était programmée en 2012 ; puis passage sous le pic du même nom. Nous parcourons une zone déshéritée très sauvage : ni maison, ni culture, ni élevage. Une petite pluie nous prend à Esperaza, dernier contrôle, avant le retour à Limoux.


Dimanche 9, scénario un peu identique : après quelques km légèrement pentus, montée très abrupte sur 2 km à 13%, 1er contrôle à Esperaza, puis cheminement sans difficulté jusqu’à Quillan. Suit une longue montée régulière : environ 10km et 600 m de dénivelée. Nous passons par le magnifique défilé de Joucou,

 Défilé de Joucou 

nous amenant au ravitaillement fort copieux d’Espezel. La suite sera plus facile : légère descente entrecoupée de nombreux petits cols (Babourade, Festès, Saint-Benoît, Espinas entre autres). Nous admirons au passage le château de Puivert.

                                               Château de Puivert


Après La Bezole, nous entamons la descente vers Limoux, traversant  un somptueux paysage planté de vignes en tous sens.

         Descente vers Limoux au milieu des vignes                        

Nous arrivons place de la République vers 16h 30, heureux.


Lundi : retour avec visite de Carcassonne et du centre de Toulouse à la demande de Nicolas. Nous rentrons sur Trilport mardi.


Après plusieurs années d’efforts, le BCMF est enfin à nous, après 1130 km parcourus, 18920m de dénivelée escaladés,  49 cols franchis, et un total de 20 pts pour le MCT au Challenge de France ! Encouragement aux amateurs qui ont entamé ce Brevet,  pour les inciter à le terminer !


Jacques Leguay

ce site a été créé sur www.quomodo.com