09 ~10 SEPTEMBRE 2017 LES MONTS D'ARREE

LES MONTS D’ARREE (29) : Le 10/09/2017.

La semaine précédant cette manifestation nationalement connue et reconnue n’avait pas été gâtée par la météo. Mais c’est avec beaucoup d’humour que nous arrivons à HUELGOAT à 7H45. Beaucoup de véhicules sur les parkings qui prouvent le nombre important de participants : 6.000 selon les organisateurs. Nous sommes 6 inscrits sur le RANDO 60 km : Bertrand et moi, ma 3ème participation, accompagnés par les bretons : Damien, Jérôme (nos amis bretons de Buthiers) et David (frère de Damien et breton également) et une première pour Aurélien (futur licencié au MCT), également connu par ceux qui ont fait Buthiers.


Nous partons ensemble après la vague du départ officiel, pour notre tranquillité. De très courte durée, car le 1er bouchon nous attend pour une descente que nous faisons en poussant le vélo. C’est le début de notre calvaire et nous commençons notre 1ère épreuve de biathlon. Sur cette première partie du parcours, nous poussons les vélos pendant au moins 5 km. De la boue comme jamais. Le moral en prend un coup et c’est après 2 heures d’efforts que nous arrivons au premier ravitaillement (17 km).


La 2éme partie du circuit est plus propice au VTT mais la boue est toujours présente. Nous abordons toutes les descentes avec les mains sur les freins. Ce ne sont pas des mares d’eau que nous rencontrons sur les chemins mais des lacs. Impressionnants…


Arrivons au 2éme ravitaillement pour une pause bien méritée. David décide de nous quitter et de rentrer par la route. C’est à 5 que nous montons vers l’antenne radar et nous commençons la traversée des Monts d’Arrée. Le vent commence à pointer son « souffle ». De nombreuses chutes, dont une personne que les pompiers viendront chercher (fracture de la clavicule). 3 km plus loin, c’est à mon tour de mal négocier une ornière. Je passe par-dessus le vélo sans déchausser. Impressionnant pour Bertrand qui me suivait de près. Plus de peur que de mal. Je me relève sonner mais sans casse physique. Le VTT souffre d’une poignée de frein en vrac.


Apprécions notre pause au 3ème ravitaillement car les mollets commencent à piquer pour certains.  La pluie décide de nous accompagner sur la dernière portion du circuit (13 km).  C’est vers 16 heures que nous passons la ligne d’arrivée dont 5h30 passé sur le VTT pour réaliser les 63 km de cette épreuve. Fatigués mais surtout contents de l’avoir fait.


En résumé : de la boue, de la boue, de la boue et toujours de la boue. Un petit peu de vent et pour terminer : beaucoup de pluie. Une vraie météo de Bretagne.


2018 sera la 20ème édition du Roch des Monts d’Arrée. A méditer pour la section VTT du MCT.

                                                                               Xavier

ce site a été créé sur www.quomodo.com