2ème étape
L'aventure continue toujours sous la chaleur
Aujourd’hui pas la surprise du super apéro de Marie-Catherine à midi, donc pique-nique traditionnel avec panier repas de l'hôtel 
Résumé : 80km 2300m D+ par les cols des Saisies, du Mérailler et du Cormet de Roselend
Seul point négatif à signaler qqs douleurs dans les jambes
Sinon pour tout le reste "LE PIED"
Paysages à couper le souffle, spécialités locales idem, on en redemande 
Pas plus tard que demain matin
l'équipe de rédaction









 
Ce message est envoyé plus tôt dans la soirée pour cause de fatigue et de besoin impératif d'une bonne nuit de récupération
 La raison : l'ascension ce jour du col de l'Iseran et ses 2770m, même si cela n'apparait pas clairement sur la photo souvenir du col,
un vent à déstabiliser un cyclo normal, nous a contraint , malgré une faim tiraillante à quitter les lieux au plus vite pour descendre 
Dans la vallée pour un pique-nique au bord de l'Arc
Les 40km restant pour rejoindre notre hôtel à Modane n'étaient qu'une simple formalité
Résumé : 110km 2330m D+
A demain pour un prochain bulletin d'information
PS vous noterez au passage l'intérêt porté par les ruminants au passage des maillots du MCT
L’équipe de rédaction




            



                     






 
Bonsoir de Jausiers

 Problème de connexion font que nous envoyons ce jour le compte-rendu des étapes  4 et 5
Aie aie aie déjà 5 étapes de faites, c'est bientôt fini, c'est triste

 Etape 4 : Modane Briançon, nous commençons par le col de l'e-mail (Oh pardon !) par le col du Télégraphe suivi du col du Galibier

Le tout pour 92km et 2220 de D+

Manque de pot on est tombé un jour de rassemblement de 3000 Harley-Davidson à Valloire soit en gros 6000 pots d’échappement (pour un manque de pot on a vu mieux)

 
Etape 5 : Briançon Jausiers, Col de l'Izoard et col de Vars

Chaleur limite caniculaire, par contre beaucoup moins de pots d'échappement

Bâclée avec 93 KM et 2440m de D+

Les organismes souffrent de + en + et les candidats à la conduite du camion se précipitent

Vite au lit, demain c'est le col de la Bonnette et sa cime la plus haute d'Europe

















 
Bonjour,
 
Les dénivelés s’accumulant font que le soir les muscles du cerveau sont au repos pour le résumé
 
Etape 6: Jausiers St-Martin-de-Vésuvie journée avec le plus fort D+ 2680m et 105km
- de bon matin et favorisé par une température pas trop chaude, on attaque donc la montée à la Cime de la Bonette, la Mecque du cyclo-grimpeur ; avec ses 2802 m, c’est la plus haute route asphaltée de France ! au départ de Jausiers, c’est 24 km avec presque de 1600 m de dénivelé, le dernier Km entre 10 et 15% permet de faire le tour de la cime, mais quelle récompense avec un panorama exceptionnel !
- après 60km de descente, et sous la chaleur étouffante de l’après-midi, les 16km du col Saint-Martin, bien que moins renommé, nous semblent presque aussi difficile avec ses 1000m de dénivelé
- A la vue d’un lama à l’arrivée au gîte, on se demande si avec l’effort, on a toutes nos facultés visuelles
 
étape 7: St-Martin-de-Vésuvie Nice (112km; D+ 2000m)
- derniers cols avant la mer (on évite le col de Turini, déjà fait l’année dernière) agréables petites routes sans moto, on commence à entendre les cigales : col de la Porte, Baisse de la Cabanette (ça monte à 10% sur 5km), col de l’Ablé, puis dans la descente jusqu’à Menton, ou on va croiser Quintana (qui monte presque à la même vitesse que l’on descend), et après avoir fait son col, il nous rattrapera dans la descente sans nous laisser d’autographe
- arrivée dans la fournaise de Menton, puis montée des 15km du col d’Eze (500m quand même) sous une chaleur étouffante, mais magnifique vue sur la mer et Monaco
- et les 2 deniers km sur la promenade des Anglais D+ 0m et c’est finiiiiiiii pour cette formidable aventure de la Traversée des Grandes Alpes
 
Gd et Pt Bernard, Gilles, Gérard, Dany, Jeannot, Dédé, Gérald