Les Ageux 27 Mai 2018
Après un café, nous voilà sur nos montures un peu avant 8h. Durant notre inscription, je me suis entiché d'un vététiste qui nous a accompagné au moins pour le départ. Étant un club de cyclotourisme avant tout, il pensait rouler en mode balade avec nous. A écouter Alain nous donnant des surnoms fantasques tels que TGV, fous du guidon, le monsieur nous a vite abandonné. Ce qui me permis de rejoindre mes compères lancés à vive allure qu'était donc Alain, les Jérôme BG (Beaux Gosses) mais aussi Théotime, Jimmy et ce bon Serge. Le parcours me revenait rapidement en tête et après à peine 13 bornes et un single en sous-bois un peu rapide voilà le premier ravitaillement. Aux dires des organisateurs, il y avait quelques changements sur ce que l'on avait eu en 2015. Malgré ma mémoire je me suis fait avoir comme mes petits camarades sur l'entrée dans le bois en plein dans l'intérieur d'un virage au beau milieu d'une descente. Qu'à cela ne tienne, nous repartîmes de plus belles. Ayant eu des déboires avec ma roue la veille, j'ai regretté de ne pas avoir changé de pneu. Par endroit, le sol était détrempé et légèrement glissant, malgré quelques glissades ou sous-virements de ma roue arrière, je menais le petit groupe de tête. Accompagné de mes deux acolytes du moment Jimmy et Théotime, nous avancions sans grosse difficultés jusqu'au second puis troisième ravitaillement. Jérôme nous a accompagné un moment et nous a encore démontré à quel point il tenait une forme olympique en laissant tout le monde sur place sur la portion route malgré ses gros boudins de roues. Par certains moments c'était très roulant et par d'autres les pentes furent quelque peu raides. Néanmoins les passages sur les bosses, le passage entre les maisons qui se rétrécissait au fur et à mesure, et les belles parties techniques dans les descentes avec photographe en prime nous ont ravi. Le retour nous amena à traverser la ville de Pont saint Maxence, sa passerelle au-dessus des voies avant d'arriver aux Ageux. Je ne suis pas R'Ageux mais l'arrivée manqua cruellement de victuailles gratuites pour se remplumer avant le retour ! Vieille branche et Serge nous avait devancé en raison d'une chute bénigne, ouf. Les BG Jérôme ne tardèrent pas à rallier l'arrivée. Le temps fut un peu lourd mais tout le monde a pu s'amuser. Un grand bravo aux petits et gros rouleurs. Le ventre un peu vide sur le retour fut vite comblé à l'arrivée à la maison. Mes convives m'avaient bon gré mal gré attendu et je me réconfortant autour d'un bon repas et d'une pinte de bière maison.    
                                                                                             
Christophe