Ven 13-09-2019 :
Arrivée au gite "Au bord de Meuse" entre 19h et 21h,
L'excellent repas du soir servi vers 21h nous a vite fait oublier les 3 heures de route entre Meaux et Laifour.
Les retrouvailles, la discussion autour du parcours de 67km qui ne comportait que 3 petites bosses de 300m chacune nommé pour l'occasion "Le trimadaire", un petit verre de rhum arrangé, les discutions qui ont continuées dans les chambrées, nous ont conduit naturellement dans les bras de Morphée vers minuit.
 
Sam 14-09-2019 :
Le lendemain matin, pour un petit déjeuner prévu vers 8h, les anciens étaient debout avant 6h ... Le bruit des pas sur le parquet en bois a servi de réveil anticipé à toute l'équipe ... Oupppssss !!! Jérôme n'a pas du tout apprécié ...
Après le copieux petit déjeuner servi à 8h, la préparation des vélos et le footing de Christian, nous nous sommes tous lancés à 9h vers ce "trimadaire" de 67km qui partait directement du gîte.
 
Au bout de 500m le long de la Meuse, ça commence à monter, à monter et à monter ... Et cela pendant 10km pour passer de 150m à 450m d'altitude ... Max était tout fier d'arriver le premier en haut de la première bosse.
 
 
Tous ont appréciés les 7 km de descente à pleine vitesse ... Les deux vélos "nucléaires", ont pu économiser de la batterie ... Ouffff ...
 
Arrivé en bas, à peine le temps de souffler, nous attaquons dans la bonne humeur la deuxième bosse de 330m sur 8km.
A ce stade, une pause s'impose pour reformer le groupe avant de repartir en empruntant un slalom à travers bois et la descente tant attendue et méritée.
L'ensemble du groupe s'arrête au point de vue sur FUMAY. Pas de commentaire tellement c'est beau ...
 
 
Peu après vers 12h30, il est décidé de déjeuner sur une aire de pique-nique avec encore une superbe vue sur l'église Saint-Georges de FUMAY.
 
Après le repas, le groupe se scinde en deux pour descendre jusqu'à FUMAY. 3 kamikazes risquent avec succès la descente par un tout petit chemin escarpé tandis que le reste du groupe préfère suivre la trace.
Juste avant d'arriver au village, un léger écart du parcours initial nous amène dans une zone très délicate en forte pente avec des restes d'ardoises au sol. Très glissant.
L'arrivée sur la RD7 est assez périlleuse, mais les automobilistes s'arrêtent bien volontiers pour nous laisser traverser tranquillement. Ouf, nous voilà tous arrivés à FUMAY après avoir traversé le pont au-dessus de la Meuse.
En quittant FUMAY, il est tant d'attaquer la dernière montée du parcours en longeant la frontière Belge sur environ 10km.
En cours d’ascension, certains font une excursion en Belgique sur la N990 à proximité du centre géographique de l'Europe des 15.
 
Le parcours se termine par la descente vers REVIN et le retour le long de la Meuse sur 12km qui semblent interminables.
 
L'arrivée au gîte vers 16h30 - 17h, est l'occasion de se détendre autour de plusieurs verres offerts par Alain, Christian (Pour arroser son nouveau "vieux" vélo) et les Gîteurs.
Elle est pas belle la vie ....
 
La journée se termine autour d'un excellent repas, je dirais même plus, un repas au top ...
 
Dimanche 15-09-2019 :
Après le rappel de Jérôme, le réveil prévu à 7h a été respecté à 5mn près par les anciens. On a évité de justesse le "drame" ... Rire ...
Après le petit déjeuner à 7h30 et la préparation des vélos. Emmanuel, avec l'aide d'Hervé, répare rapidement en temps masqué son pneu arrière trouvé crevé le matin.
Il est décidé collectivement de rejoindre en VTT le début du parcours situé à DEVILLE (2*12km + 41km = 65km).
La balade commence sur la piste cyclable le long de la Meuse. La beauté de la brume sur l'eau et toutes ces montagnes qui nous entourent ne nous fait pas trop sentir la fraicheur du matin.
 
Après 8km, le groupe arrive à Monthermé.
 
Puis les 4km de l'autre côté de la Meuse, le long de la RD1, pour arriver au début du parcours à DEVILLE.
Et c'est reparti pour une montée de 7km vers Sécheval, puis les Mazures avec quelques petits arrêts photos.
 
 
 
Après la RD31, nous attend une montée à 14% que seulement quelques compétiteurs arrivent à franchir. Bravo notamment aux champions Christophe et Thimothé ...
 
Juste avant la pause, la pâte de dérailleur du VTT de Rose s'est cassée. Max et Christian ont tout réparé pendant la pause. Le dicton de Max "Si tu veux renter sans rancœur pense à prendre une pâte de dérailleur ".
La pause déjeuner a lieu de 13h à 13h50 près du lac des Vieilles Forges. Au menu, frites, frites et frites ...
 
Max suivi d'Emmanuel trempe les pieds dans le lac. On aurait presque pu se baigner si nous avions les maillots de bain et n'étions pas pressés par le temps.
Après ce festin, il est temps de reprendre la route pour rentrer.
 
 
 
Nous voila de retour à Madagascar vers 17h30 et toujours pas de baobab en vue ... Ah ! si regardez, Christian en a trouvé ...
 
Avant d'arriver au gîte, il y en a même qui ont trouvés la force de faire une course sur la piste cyclable le long de la Meuse.
Même pas fatigués malgré les 140km dans les jambes ... A ce stade, ce sont des hommes qui mutent en machines ... Mdr ...
 
Merci à tous pour cet excellent week-end préparé et organisé d'une main de maître ...